visual-artist

Biography

Olivier Ratsi

French visual artist. Lives and works in Paris.

Olivier Ratsi’s work presents objective reality, time, space and matter as a series of intangible informative notions.

Focusing on the experience of reality and its representations, as well as the perception of space, he conceives works that encourage the viewer to question his or her own interpretation of what is real.

 

As part of his work process, Olivier Ratsi creates systems that deconstruct our spatio-temporal reference points, often using the technique of anamorphosis, developed during his research.

 

Making a break with objective reality, Olivier Ratsi’s works are not specifically aimed to unleash emotions or to perturb the senses, but rather to work as a catalyst for different points of view and cultural and psychological references. As such, the viewer is not deprived of his own subjective capacity to reconstruct/reconstitute reality. Instead, he is invited to make up his own mind and to experience the works through his own personal reactions.

 

His work has been shown across the world in many new media art festivals, foundations, group and solo exhibitions : Mutek and Elektra in Montreal, Némo in Paris, Digital Choc in Tokyo, D-Museum in Seoul, National Taiwan Museum of Fine Arts in Taiwan, Denise René Gallery and Charlot Gallery in Paris, Wood Street Galleries in Pittsburgh…He also did a commissioned work for the New York Times Style Magazine in 2008.

 

Olivier Ratsi is former co-founder of  Antivj Label.

 

Travaille et vit à Paris.

Le travail d'Olivier Ratsi pose la réalité objective, le temps, l’espace et la matière  comme autant de notions d’information intangibles. 

Se basant sur l’expérience de la réalité et de ses représentations ainsi que sur la perception de l’espace, il conçoit des œuvres qui amènent le spectateur à se questionner sur sa propre interprétation du réel. 

 

Durant le processus de création, Olivier Ratsi met en œuvre des dispositifs de déconstruction des repères spatio-temporels en s'appuyant sur la technique de l’anamorphose qu'il développe au cours de ses recherches. 

 

Opérant une cassure dans la réalité objective, ses créations ne se veulent pas tant un déclencheur d'émotions ou un moyen de perturber les sens qu'un catalyseur de points de vues, de références culturelles et psychologiques. Ainsi, le spectateur n'est nullement privé de sa capacité subjective de reconstruction/reconstitution de la réalité et est invité à prendre position afin de vivre l'œuvre en fonction de son propre ressenti.

 

Son travail a été présenté dans le New York Times Magazine pour lequel il a réalisé un travail de commande, dans des musées et galeries : Wood Galleries aux États-Unis, D-Museum en Corée, National Taiwan Museum of Fine Arts, Center for Contemporary Arts à Glasgow, Musée des Beaux-Arts de Lyon, galerie Atsuko à Tokyo, galerie Denise René et galerie Charlot à Paris ..

Mais aussi dans des festivals d’arts internationaux tels qu’Elektra et Mutek au Canada, au festival Croisement en Chine, au festival Digital Choc à Tokyo, au Festival TAG au Mexique, au Festival Multiplicidade et Eletronika au Brésil, au festival Mapping en Suisse, au festival Bains Numériques d’Enghien-les-Bains, au festival NEMO à Paris ...

 

Olivier Ratsi est co-fondeur et ancien membre du label Antivj.